Les DAC, meilleur groupe de l’année ?

by admin on Oct 2, 2015
jeunescathosblog

Dei Amoris Cantores ou les « chanteurs du Dieu d’Amour »

Voir l’article sur le site source

Publié par jeunescathos le 30 septembre 2015 - A la UneCulture & MédiasEvangélisationVie de l’Eglise

Le public a jusqu’au 15 octobre sur le site des Angels Music Awards pour voter pour le meilleur artiste / groupe de l’année. Jusqu’à présent, les Dei Amoris Cantores sont en tête, promouvant ainsi le chant sacré dans le palmarès des musiques chrétiennes actuelles.

Fondé en décembre 2011, les Dei Amoris Cantores, composés d’une vingtaine de chanteurs, est un groupe catholique qui dans une dynamique d’évangélisation, souhaite mettre en valeur et transmettre la Parole de Dieu. Leur dernier album, « Sauvé », est sorti en juin 2014, un an et demi après le succès de leur premier CD en décembre 2012 « Vers la lumière ». Tanguy, 34 ans, par ailleurs consultant en management, est le fondateur principal et un des compositeurs du groupe.

 

 

 

Jeunes Cathos blog : Comment sont nés les Dei Amoris Cantores ?

Dei Amoris CantoresTanguy : A l’époque, je participais à des groupes de prière et pratiquais le chant sacré et liturgique avec des amis. Nous avions créé des CD, ce qui a été pour moi source de beaucoup de joie. Mais au fond, je sentais que ce n’était pas suffisant. Il me semblait que pour évangéliser, il fallait aller plus loin, mettre plus d’efforts et plus de conviction pour que la musique permette à un public large une véritable rencontre avec le Christ. Cela me travaillait, je ne pouvais pas continuer à vivre avec cette frustration. J’ai passé le cap et je me suis lancé dans cette aventure qui m’occupe depuis quatre ans 35h par semaine, en plus de mon boulot.

J’ai commencé par envoyer un mail. Et à partir du moment où l’on engage des personnes, les choses commencent à venir, elles nous lient. C’est devenu assez rapidement un projet assez gros, qui porte aujourd’hui beaucoup de fruits et qui prend aussi beaucoup de temps. (rires)

J’en vois aujourd’hui la justesse et ose espérer que ce désir était « inspiré ».

 

JCB: Vous êtes dans la sélection officielle des Angels Music Awards. Comment expliquez-vous être actuellement en tête du choix du public ?

Dei Amoris CantoresTout d’abord, je trouve cette initiative magnifique. C’est un formidable moyen pour les acteurs dans la musique de se rencontrer. Je ressens en France et dans l’univers ecclésial tant de volonté de s’investir et en même temps, un certain manque de moyens ; il n’existe pas actuellement de véritable plateforme fédératrice qui permette à toutes ces volontés de mettre leur générosité et leurs talents au service de l’Eglise. C’est vraiment une bonne chose aujourd’hui !

Pour nous personnellement, c’est l’occasion de faire connaître au public le chant polyphonique comme musique d’évangélisation.

 

JCB: Votre musique pourrait être considérée comme élitiste, comment pensez-vous qu’elle puisse évangéliser ?

Il est vrai que la musique polyphonique requiert quelques connaissances en science musicale. C’est un format classique, ancien, qui pourrait tomber en désuétude et pourtant moi plus ça va, et plus je perçois le potentiel de cette musique en termes d’évangélisation.

Elle apporte quelque chose de très authentique, une certaine pureté et une grande profondeur. C’est du chanta capella : par la voix, passe toute la personne, également ce qu’on a dans la tête, dans le cœur, dans les tripes… Les gens sont touchés.

Dei Amoris CantoresCela correspond à une certaine attente aujourd’hui : dans cette période troublée, on a besoin d’un enracinement, d’un retour à une profondeur, à une simplicité. J’ai reçu beaucoup de témoignages de gens qui disaient « Enfin ! on attendait une musique qui nous touche le cœur et qui nous mette en présence… ».

Ce chant polyphonique, par essence, touche plutôt des populations seniors. Nous avons voulu le donner à goûter à des générations plus jeunes et de fait, je suis très touché de voir que cela fonctionne. Depuis deux ans, je suis impressionné quand je vois notre public à nos concerts ou les jeunes recrues hyper motivées qui souhaitent intégrer notre groupe.

Si nous sommes relativement connus aujourd’hui, ce n’est pas non plus un hasard. Nous avons réellement souhaité investir des moyens pour porter la proposition au plus large, un réseau s’est petit à petit créé. L’évangélisation ne passe pas que par des choses immédiates, il faut également passer par internet, Facebook, Twitter, par des vidéos, pour permettre de rejoindre des personnes plus éloignées.

Dès que vous avez le sentiment d’avoir une pépite à apporter au monde, il faut se donner les moyens de faire pousser cette proposition, de la faire connaître !

 

JCB: Quel regard portez-vous sur l’avenir ?

Un regard extrêmement positif et plein de promesses. J’ai le sentiment que nous sommes au début d’une belle histoire. Et je suis plus que confiant en ce type de projets tels que les Angels Music Awards qui permettent l’éclosion de nouveaux artistes et propositions plus qualitatives pour l’évangélisation.

 

tanguyTanguy

 

 

 

 

1 Comment

  1. Bonjour,
    j’aime beaucoup ce chant de la voix du Bien Aimé. C’est magnifique et je le fredonne souvent. Je joue de la guitare et ma fille joue de la flûte traversière. Ce chant me trotte dans la tête, est-il possible d’avoir la partition, afin de pouvoir en faire profiter notre paroisse.
    D’avance je vous remercie.
    Lucie Toublanc (Responsable de la transmission de la foi dans ma paroisse)

Post a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>